Le référencement comme carrière : Les compétences requises

Il y a plusieurs voies possibles pour travailler dans le domaine du référencement en tant qu’optimiseur de moteurs de recherche. Il s’agit d’une compétence de plus en plus demandée au fil des ans, car de nombreux propriétaires d’entreprises réalisent qu’ils doivent avoir une présence en ligne sous une forme ou une autre.

Même si leur entreprise s’adresse à une région locale, l’optimisation du site pour le référencement peut augmenter les ventes. En fait, une étude a montré que 72 % des personnes qui ont effectué une recherche locale ont visité un magasin situé à moins de 8 km de leur domicile, 28 % d’entre elles ont même acheté quelque chose. Toutes les informations et bien plus sur ce Blog SEO.

Quelques-unes des compétences pour devenir un bon référenceur 

– Codage : vous n’avez pas besoin d’être un as de la programmation, loin de là. Des connaissances de base en HTML et CSS suffiront, mais vous devez savoir comment examiner le code source d’un site Web et lui donner un sens.

– Rédaction : le contenu est roi, comme on dit. La capacité à produire un contenu de qualité peut faire la différence entre un site qui sera trouvé et un contenu qui se perdra dans l’éther. Écrire pour le web est une compétence particulièrement spécifique – apprendre à garder l’attention des gens est essentiel.

– Recherche : Le référencement consiste à faire en sorte que votre contenu soit trouvé par les moteurs de recherche. Savoir quels types de mots-clés les internautes saisissent dans Google et pourquoi ils recherchent ces termes vous aide à pivoter et à créer une stratégie de contenu solide.

– Analyse : la recherche et l’analyse vont de pair. Après avoir généré les données, vous devez savoir comment leur donner un sens. Quel est leur comportement lorsqu’ils interagissent avec votre site ? Combien de temps les internautes passent-ils sur les pages ? Combien de pages visitent-ils avant de partir ? Quelles sont celles qui attirent le plus l’attention ?

Si vous envisagez sérieusement de devenir un SEO, vous pouvez devenir un salarié (travaillant généralement dans le département marketing), un freelance ou utiliser ces compétences dans votre propre entreprise.

En tant que freelance, vous aurez une plus grande marge de manœuvre et vous pourrez accepter différents projets pour autant de clients que vous le souhaitez. Vous disposez ainsi d’une plus grande souplesse puisque vous contrôlez vos horaires et votre charge de travail. Cependant, votre revenu est déterminé par le volume de travail que vous pouvez trouver à ce moment-là et par la volonté des clients de vous payer au taux souhaité. Le freelancing peut souvent être fortement influencé par votre réseau et vos relations avec les clients précédents. Vous pouvez effectuer des recherches sur des sites d’offres d’emploi, mais cela ne donnera peut-être pas les résultats escomptés.

Enfin, il y a la création de votre propre entreprise. Vous n’êtes pas obligé de tout laisser tomber et de mettre tous vos œufs dans ce panier. En fait, de nombreux entrepreneurs travaillent sur une activité secondaire en dehors de leur emploi 9-5 pendant les soirées et les week-ends, en se lançant lentement dans un blog ou un site de contenu et en ajoutant du contenu/optimisant le site pour qu’il soit mieux classé sur Google.