Tout ce qu’il y a a savoir a propos de la zone de chalandise

Pour le succès d’une œuvre commerciale, l’élaboration de la zone de chalandise est l’un des éléments clés. Le passage dun acheteur vers un terrain de vente est l’objectif de tous les commerçants. Cela est influencé à travers lintervalle entre l’acheteur et l’emplacement de vente. Le temps nécessaire à l’acheteur pour atteindre ce lieu joue également un rôle important.

Définition et utilités d’une zone de chalandise

La zone de chalandise est lespace géographique qui entoure le terrain de vente. Les commerçants et les acheteurs éventuels ou avérés passent tous par ce chemin. Pour plus de précision, il s’agit, non seulement d’une zone dattirance commerciale, mais également un rayon dattraction de l’emplacement de vente. La majorité des acheteurs proviennent de cet espace topographique.

Mesurer sa puissance commerciale pour un local commercial est l’une des études à accomplir. Cela est très important si vous envisagez de tenir un restaurant, un magasin ou encore un mini bar. En effet, elle permet de repérer la situation des éventuels acheteurs. Elle aide également à estimer et à repérer la concurrence qui lentoure.

En se fondant aux données des études accomplies de façon professionnelle, il est possible de caractériser les futures améliorations. Cela appuie la décision à prendre sur les efforts quil faut encore accomplir. Si vous faites létude de la zone de chalandise, vous serez en mesure d’acquérir une plus grande part du marché.

Pour la préparation des opérations marketing, la zone est également fondamentale. Elle aide à connaître l’emplacement des meilleures zones daffichages ou les lieux d’attribution des affichettes. Elle permet également la mise en œuvre des opérations spéciales aidant les clients à rester fidèles à la zone commerciale.

Comment l’utiliser ?

Pour lemploi de la zone chalandise, il faut en premier lieu mesurer la puissance commerciale du local commercial. À savoir, il y a zones distinctes :

— La zone primaire qui se concentre sur les acheteurs avoisinant l’emplacement de vente.

— La zone secondaire qui inclut en même temps les acheteurs proches ainsi que vos adversaires.

— La zone tertiaire, c’est une zone à faible possibilité dattirer des acheteurs.

— Le hors-zone, ce sont les clients occasionnels.

Quand ces zones sont définies, il faut évaluer l’effectif des habitants. L’évaluation se base sur leurs tailles, leurs densités et leurs nombres de quartiers. La prochaine étape consiste à connaître le coefficient de vente de toutes les zones. Évidemment, la zone primaire détient le plus grand coefficient.

Multipliez le coefficient par le nombre dhabitants par zone. Vous aurez une évaluation du nombre de clients que votre point de vente va pouvoir accueillir à chaque zone. Ainsi, vous pouvez connaître le nombre de clients potentiels total de votre point de vente si vous additionnez ces nombres.

Une estimation du montant de vente doit être faite. Vous devrez connaître ce montant en fonction des activités que vous faites. Faites ensuite une multiplication du nombre de clients potentiels total avec le montant de vente estimé. En faisant cela, vous aurez le potentiel chiffre d’affaires de votre lieu de vente. En sachant cela, vous aurez également loccasion de préparer les opérations marketing.